2007 - Omega-3 pour voir clair

Nous savons jusqu’à présent que les acides gras oméga-3 provenant de source animale comme le poisson ont des effets bénéfiques sur la santé du coeur. Plus particulièrement, ce sont les longues chaînes d’acides gras qu’il faut rechercher, soit le DHA (acide docosahexaénoïque) et EPA (acide eicosapentaénoïque). Ces 6 lettres sont d’autant plus importantes puisqu’elles peuvent contribuer à améliorer notre vue et ainsi nous aider à les retrouver sur les étiquettes des produits commerciaux!

En effet, la rétine de l’oeil est composée des bons acides gras DHA. Lorsque le centre de la rétine (macula) s’atrophie, les gens perdent l’habileté à voir les détails fins et à reconnaître les visages. C’est ce qu’on appelle la dégénérescence maculaire et constitue la première cause de cécité chez les Canadiens de plus de 65 ans. Des études déjà parues ont trouvé que les antioxydants comme la vitamine E, la vitamine C, le bêta-carotène et le zinc pouvaient ralentir la progression de la dégénérescence maculaire.

Voici que des études plus récentes ont observé que des gens consommant au moins 2 repas de poisson par semaine avaient 50 % moins de risques de développer une dégénérescence maculaire avancée. Le DHA semble également protéger les yeux contre la formation de vaisseaux sanguins anormaux dans la rétine (rétinopathie), cette maladie qui affecte 4 diabétiques sur 10 au Canada, entraînant également des problèmes de vision. Toutefois, la science ne dit pas si les suppléments d’huile de poisson en gélules peuvent protéger la vision. La crainte des experts est que si on prend trop d’omega-3, d’une part les risques d’hémorragies augmentent et, d’autre part, les acides gras peuvent s’oxyder. C’est pourquoi une alimentation saine incluant la consommation de poissons est privilégiée.

Le nouveau Guide alimentaire canadien recommande la consommation de poissons gras à raison de 2 portions par semaine. Recherchez les poissons les plus gras tels que le saumon, le hareng, le thon, la truite, les sardines et le maquereau. Parmi les autres aliments source de DHA et EPA, il y a les oeufs enrichis oméga-3, quelques margarines enrichies, certains jus d’orange ou lait enrichis à condition d’être enrichis d’huile de poisson encapsulée et non de graine de lin. Comme nous l’avions déjà mentionné auparavant, les sources végétales d’oméga-3 ne peuvent pas nuire à la santé mais elles n’ont pas été éprouvées cliniquement pour leur efficacité à prévenir certaines maladies. Deux portions de poisson gras par semaine équivaut à environ 0.5 gramme de DHA et EPA par jour. Il est suggéré de ne pas excéder 3 grammes de DHA et EPA par jour.

Vous trouverez quelques exemples d’aliments disponibles dans nos épiceries, qui sont un apport en DHA et EPA, dans le tableau ci-dessous (à venir). Ouvrez les yeux sur ces bons gras et faites profiter la clientèle qui portera un nouveau regard sur vos menus! Joyeuses Fêtes à tous!

Catherine Stucky, Dt.P.