2005 - Tomates santé

En cette saison où nos jardins regorgent de tomates bien mûres, il est essentiel de souligner l’une des plus grandes richesses de la tomate et j’ai nommé le lycopène. Le lycopène est ce composé qui donne, entre autres, aux tomates, papayes, goyaves, pamplemousses roses et melons d’eau leur couleur rouge éclatant. Il fait partie de la grande famille des caroténoïdes comme le beta-carotène provenant des carottes, reconnu pour son pouvoir antioxydant. Il existe plus de 600 caroténoïdes connus dont environ 40 proviennent de notre alimentation. Ces nutriments d’une grande valeur sont recherchés pour leur rôle dans la prévention de certains cancers.

Les caroténoïdes, comme le lycopène, travaillent à protéger notre corps contre certains cancers et maladies reliées au vieillissement en agissant comme antioxydant afin de neutraliser les effets dommageables des radicaux libres dans les tissus. En effet, il a été démontré que les populations consommant de grandes quantités d’aliments contenant du lycopène avaient un risque réduit de cancer de la prostate, du poumon et du colon. D’autres recherches étudient les liens entre une diète riche en lycopène et la prévention d’autres cancers, notamment dans le cancer du sein, du pancréas, de l’œsophage, ainsi que dans l’amélioration du système immunitaire. Il serait aussi d’une grande importance dans la prévention des maladies cardiaques impliquant un haut niveau de cholestérol. Par contre, une fois ingéré et absorbé, le lycopène voyage dans le sang à l’aide du transporteur LDL du cholestérol, aussi appelé mauvais cholestérol. Certains médicaments visant la réduction du cholestérol sanguin peuvent interférer grandement avec les caroténoïdes. Ces découvertes importantes ont en quelque sorte alarmé les chercheurs puisque ces nutriments procureraient une protection contre l’oxydation des lipides mis en cause dans les maladies du cœur.

La source la plus importante de lycopène actuellement disponible dans notre alimentation est sans aucun doute la tomate et ses sous-produits. En effet, les produits de la tomate tels que la sauce tomate, le ketchup et autres concentrés de tomate contiennent beaucoup plus de lycopène que le fruit frais lui-même. Étant donné que le lycopène est un nutriment qui supporte bien la chaleur, l’utilisation de produits cuits de la tomate comme la pâte de tomate nous procure une des plus riche source en lycopène dans notre alimentation. La sauce à spaghetti est une très bonne source de lycopène puisqu’elle contient également des matières grasses nécessaires à l’absorption du nutriment. On note également que la cuisson des tomates rendrait le lycopène plus absorbable pour l’organisme. Le jus de tomate ne semble toutefois pas avoir l’effet protecteur des autres sous-produits de la tomate. D’autre part, une diète riche en fibres semble bloquer l’absorption des caroténoïdes lorsqu’ils sont pris en même temps que les fibres.

Le lycopène est un des caroténoïdes les plus importants dans le sang et les tissus humains. Toutefois, le vieillissement réduit les réserves de lycopène dans le sang, c’est pourquoi il ne faut pas priver nos personnes âgées des bienfaits de la tomate et de ses produits. Il s’agit là d’un nutriment dont l’efficacité dans la prévention de certains cancers et de maladies cardiaques est très prometteuse. Il n’existe pas encore de recommandation alimentaire en lycopène, mais rien ne nous empêche aujourd’hui d’utiliser la tomate à toutes les sauces… Avis aux cuisinières! Et bon appétit!

Catherine Stucky, Dt.P.