2004 - Les probiotiques, vous connaissez?

Savez-vous que nos intestins contiennent naturellement plus de 100 000 milliards de bactéries? Inquiétant vous me direz… Mais ces " bactéries-amies " sont la première barrière de notre système immunitaire. Elles s'assurent que notre flore intestinale reste saine et équilibrée. Toutefois, des facteurs extérieurs comme la fatigue, le stress, les changements climatiques ou un traitement intensif aux antibiotiques peuvent créer un débalancement de cette barrière. Aussi, nous savons que certains types de bactéries protectrices tendent à diminuer avec l'âge. Lorsque nos bactéries-amies sont en nombre inférieur aux bactéries pathogènes, il y a risque d'infection qui se traduit souvent par une diarrhée.

Le premier pas vers le retour à l'équilibre intestinal est donc de redonner un nombre suffisant de bactéries favorables. C'est l'objectif même des probiotiques qui, par définition, signifient " pour la vie ". Les probiotiques sont des bactéries vivantes comme celles retrouvées naturellement dans nos intestins. Consommées en quantité suffisante, elles pourront se multiplier rapidement et permettre de rétablir la flore intestinale endommagée en prenant la place des bactéries pathogènes qui elles, n'auront plus l'espace disponible pour se développer.

Nous retrouvons seulement quelques probiotiques dans le commerce actuellement, mais le marché des bactéries actives connaîtra certainement un développement important dans les prochaines années, étant donné les nombreux avantages retrouvés dans ces produits. C'est ainsi que nous trouvons déjà sur nos tablettes de pharmacies ou d'épiceries québécoises des laits fermentés (Bio-K+), des bactéries lactiques en capsules ou en poudre (Lactibiane, Ofibid, Balacta) ainsi que certains fromages frais et yogourts enrichis de bactéries actives (comme le nouveau Activia de Danone). Les autres yogourts standards et le kéfir ne contiennent pas suffisamment de probiotiques pour avoir un effet significatif.

Nous savons aujourd'hui que les probiotiques diminuent efficacement la fréquence et la durée de la diarrhée associée aux antibiotiques, au clostridium difficile, aux infections à levures, à la radiothérapie ou aux voyages à l'étranger. Des études futures sont à démontrer si les probiotiques peuvent diminuer les symptômes d'allergies, l'intolérance au lactose, la maladie de Crohn, mais aussi agir dans la prévention du cancer du côlon et la réduction du cholestérol sanguin.

Il faut se rappeler toutefois que si nous voulons maintenir nos intestins en bonne santé, il faut d'abord bien mastiquer, boire beaucoup d'eau, consommer beaucoup de fibres alimentaires telles que celles contenues dans les fruits, les légumes et les produits céréaliers à grains entiers, éviter l'abus d'aliments irritants (ex : café, épices) riches en sucres concentrés ou en matières grasses, et finalement savoir gérer son stress…

Je vous souhaite à tous un bel automne!

Catherine Stucky, Dt.P.