2003 - Quand médicaments et aliments ne font pas bon ménage (partie 1)

On sait que la prise d'alcool conjuguée à des médicaments peut être néfaste pour la santé. Mais saviez-vous que la consommation de certains aliments peut également interagir avec la prise de médicaments? En effet, certains nutriments contenus dans les aliments peuvent influencer l'efficacité des médicaments par leur action au niveau de l'absorption, du métabolisme ou de l'excrétion des médicaments dans notre corps.

Les personnes les plus sensibles aux effets toxiques de ces interactions sont celles qui souffrent de maladies au niveau du foie ou des reins. D'autre part, les personnes atteintes de troubles digestifs ne peuvent pas absorber toute la dose de médicament prescrit, ce qui entraîne une diminution de la disponibilité du médicament et donc de ses effets escomptés.

Les comprimés sont dissous dans l'estomac alors que les formes enrobées seront dissoutes dans le petit intestin. Outre la présence d'acide gastrique pouvant détruire certains médicaments, un repas particulièrement riche en gras va retarder la digestion et ainsi augmenter le temps de séjour du médicament dans l'estomac, ce qui aura pour effet d'en diminuer l'absorption. Le retard ou la diminution de l'absorption d'un médicament peut être néfaste lorsqu'il s'agit de combattre une infection à l'aide d'antibiotiques à action rapide par exemple.

Certains minéraux contenus dans les aliments, en particulier dans le lait, les produits laitiers, les antiacides ou les suppléments de minéraux peuvent former des combinaisons avec les médicaments et en diminuer l'absorption jusqu'à 50%. Certains médicaments ne devraient pas être pris pendant un repas mais de préférence 1h avant ou 2h après avoir mangé. Pour éviter l'irritation gastrique causée par certains médicaments, on peut prendre des biscuits soda sans sel ou des biscottes sans entraver l'absorption des médicaments. Il est suggéré de prendre les médicaments avec beaucoup d'eau car ceux-ci seront plus facilement absorbés lorsque bien dilués.

Plusieurs personnes âgées vont compléter leur alimentation en prenant des suppléments de vitamines et minéraux. Par exemple, lorsque pris avec un médicament, la lévodopa ou le Cogentin (des antiparkinsoniens), les multivitamines et minéraux peuvent entraîner la perte de 50% de l'efficacité du principe actif du médicament. De même, la méthyldopa (un antihypertenseur) perdra 70% de son absorption s'il est pris en présence de suppléments de vitamines et minéraux, réduisant potentiellement le contrôle de la tension artérielle.

De récentes études ont démontré l'effet néfaste du jus de pamplemousse sur l'absorption de certains médicaments; la pulpe et le jus du pamplemousse augmentant significativement la biodisponibilité de certains médicaments et pouvant entraîner des effets toxiques et des effets secondaires accrus. Notamment certains médicaments pour l'épilepsie, plusieurs antidépresseurs (Zoloft, Anafranil), les benzodiazépines comme le Valium, les antihypertenseurs comme l'Adalat et le Plendil, ainsi que les antihypercholestérolémiants comme le Zocor, Lipitor et Mevacor.

Il est très important de respecter la prescription d'un médicament si l'on veut aller chercher son efficacité optimale et éviter des surdoses. N'hésitez pas à questionner votre médecin ou pharmacien. Surveillez le prochain Menu du Jour pour connaître l'effet de certains médicaments sur l'absorption des vitamines et minéraux provenant des aliments. D'ici là, passez un bel automne et gare au pamplemousse!

Catherine Stucky, Dt.P