2003 - Dix règles nutritionnellement gagnantes !

Nous savons que plusieurs changements reliés au vieillissement peuvent influencer l'appétit chez la personne âgée. On note entre autres, la diminution du goût, de l'odorat, de la sensation de soif, un ralentissement de la digestion et une perte de la masse musculaire et osseuse. Les besoins caloriques diminuent avec l'âge puisque l'on dépense moins d'énergie pour fonctionner. D'un autre côté, les problèmes de santé courants chez les aînés présentent parfois des défis alimentaires importants et certains éléments essentiels sont déficients. Afin de mieux orienter nos actions face à l'alimentation des personnes âgées, voici quelques règles simples à retenir…

1. Augmenter les fibres alimentaires : consommer des aliments riches en grains entiers : pain de blé entier à 100%, céréales au son, pâtes alimentaires de blé, craquelins au blé entier, riz brun, fruits et légumes riches en fibres (poires, pruneaux, pois verts, etc.), légumineuses, ajouter fruits séchés, noix ou son dans yogourt et desserts au lait.

2. Augmenter le calcium : inclure une source de calcium à chaque repas. Enrichir tous les produits laitiers avec de la poudre de lait ; les soupes-crème, la sauce blanche, le gruau, le yogourt, les muffins, les desserts au lait, les viandes hachées, les pommes de terre ou légumes en purée.

3. Augmenter le fer : choisir des viandes rouges, des abats (foie, rognons, cœur), des œufs, des légumineuses (haricots, pois chiches, lentilles). Inclure un aliment riche en vitamine C au même repas pour augmenter l'absorption du fer dans le corps.

4. Augmenter les protéines : inclure une source de protéines à chaque repas : viande, volaille, poisson, œuf, légumineuse, fromage.

5. Augmenter l'hydratation : varier les breuvages ; eau, lait, jus 100% pur (fruits/ légumes), tisane, thé, etc.

6. Diminuer les sucres concentrés : éviter les sucreries, boissons gazeuses, desserts du commerce, etc. Utiliser de préférence fruits frais, en conserve rincés ou congelés dans les desserts.

7. Diminuer les gras saturés : choisir les coupes de viandes maigres, enlever le gras visible des viandes, dégraisser les soupes, bouillons et mets en casserole, choisir les produits laitiers faibles en matières grasses (moins de 20% de MG), surveiller le contenu en gras des produits du commerce (charcuteries, pâtisseries, grignotines), éviter la margarine hydrogénée, et les huiles végétales de palme, de palmiste, de coprah et de coco.

8. Choisissez les bons gras : autres huiles végétales (huile d'olive, de canola, de soya, de maïs, etc.), margarine non hydrogénée, poissons riches en acides gras essentiels (saumon, thon, sardines), graines de lin et noix de Grenoble.

9. Diminuer le sel : éviter de saler à table et à la cuisson, faire les bouillons maison, varier les épices et fines herbes, rincer les légumes en conserve, éviter les sauces et concentrés du commerce.

10. Bouger ! : si possible, maintenir des activités régulières ; marche, bicyclette, natation.

Bon été à tous et que le soleil soit au rendez-vous !

Catherine Stucky, Dt.P.