Le Baladeur no 4

 

 
 
 
 
 
 
icon 
J'aime
  icon 
Tweet
 icon 
Transférer
 
 
   
 

Le Baladeur

Numéro 04 - 19 août 2013
Regroupement des popotes roulantes du Québec

 
  
 
 

Rendez-vous: 24 octobre 2013 à Québec

La Table des regroupements provinciaux des organismes communautaires et bénévoles et la CTROC invitent tous les secteurs de l’action communautaire autonome à se joindre au rassemblement en portant leurs couleurs et leurs revendications: Unis pour être mieux reconnus et financés!

Affichette de l'événement

Ensemble, marchons pour l’action communautaire autonome! Ensemble marchons pour que les popotes roulantes au Québec obtiennent un financement décent.

Mettez cette date à votre agenda et des nouvelles vous parviendront fin septembre sur les couleurs que nous arborerons.


Heure : 11h30
Lieu : Ville de Québec
Le lieu de départ est à venir.
La marche se terminera devant l’Assemblée nationale

Plus d'infos sur: jesoutienslecommunautaire.org

Télécharger l'affiche de l'événement

HAUT

Le Livre blanc... des nuances toutes en couleur

Le Regroupement travaille depuis juin sur la préparation d'un mémoire qui sera présenté lors des consultations publiques sur le Livre blanc de l'assurance autonomie, qui auront probablement lieu en octobre.

Assurance autonomie : projet de société visant à permettre aux aînés de demeurer le plus longtemps possible à domicile (peu importe le domicile).

Un Livre blanc est un recueil d'informations destiné à un public déterminé pour l'amener à prendre une décision sur un sujet particulier. Né du besoin d'exprimer les intentions d'un gouvernement dans un contexte précis, il peut servir à établir une mise au point de portée générale ou à rechercher un consensus dans un cadre spécifique.

Par delà le financement de cette assurance autonomie, nous sommes préoccupés par l'impact de la mise en application de cette dernière sur les popotes roulantes et sur la clientèle déjà desservie. C'est de ces inquiétudes que traitera le mémoire.

Poursuivre la lecture de l'article sur notre site

HAUT

Le MAPAQ trouve une solution!

Lors du congrès de juin 2013, des représentantes du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) sont venues nous annoncer une très bonne nouvelle qui touche directement environ le tiers de nos membres.

Toutes les popotes artisanales ou non, qui s’approvisionnent en repas chez des fournisseurs seront heureuses d’apprendre qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un permis tant qu’on n’y prépare pas les aliments et qu’on y fait uniquement le montage des assiettes ou la livraison des repas.

Respectez les contraintes du permis de restauration
Il faut tout de même chercher à éviter que votre fournisseur CHSLD, CH, traiteur, restaurateur, etc, ne doive obtenir un permis de «vendeur en gros» . Pour éviter ces coûts additionnels ou les infractions, le MAPAQ nous explique que lorsque les clients de la popote commandent directement au fournisseur, ce dernier n’a pas à détenir un permis de vente en gros. Et comme la popote roulante n'assure pour sa part que la livraison des repas:  la nature du permis de restauration du fournisseur est respectée.

Chaque client devra-t'il téléphoner au fournisseur?
Non. Vous pouvez agir en son nom et le faire pour lui. En réalité assurez-vous que le fournisseur ait la liste de clients.

Se souvenir que si vous achetez du fournisseur pour revendre au client, ce fournisseur devra avoir le permis de vente en gros.

Les formations alors?
Même si ces popotes n’ont pas besoin de permis pour livrer les repas, la formation de base sur la manipulation des aliments est un atout supplémentaire. Suite à une entente, cette formation est offerte par la direction de la santé publique dans les agences de la santé et des services sociaux de chaque région.

HAUT

Possédez-vous votre nom de domaine?

Avez-vous confié à votre fournisseur d'accès internet la tâche d'acheter et de renouveler l'enregistrement de vos noms de domaine? Le cas échéant il est fort à parier que vous n'en êtes pas le propriétaire attitré.

Ce sera son nom d'entreprise et ses coordonnées qui figureront au registre. C'est aussi cette entreprise qui détiendra l'accès au compte et qui recevra les notices du Registrar concernant les opérations qui ont cours sur votre nom de domaine. (Coordonnées, transfert de propriété, avis de déchéance et de renouvellement)

Et si votre fournisseur est indolent, voire irresponsable?
N'ayant aucun contrôle sur la gestion de votre nom de domaine, vous ne serez pas informé d'aucune situation irrégulière qui pourrait affecter le compte de vos enregistrements. Particulièrement si votre gestionnaire omet de faire le renouvellement ou encore qu'on y fasse des opérations à son insu. Dans pareil cas, il est bien possible que votre nom de domaine retombe dans le domaine public et qu'il pointe, sans préavis, vers un site web différent du vôtre.

Comment vérifier qui a le contrôle?
On peut consulter ce site https://www.gandi.net/whois afin de connaître toutes les données consignées au registre des noms de domaine. Vous aurez l'occasion de vérifier l'exactitude des données et d'exiger, au besoin, que votre hébergeur web s'occupe de mettre à jour certaines informations. À tout le moins, vous pourriez lui demander d'attribuer à votre organisme un rôle d'administrateur, pour recevoir à votre tour les avis officiel transmis par le Registrar.

Comment prendre le contrôle de ses noms de domaine?
C'est possible de le faire en ouvrant un compte chez un Registrar autorisé de nom de domaine comme chez GANDI par exemple, a https://www.gandi.net . Il faudra ensuite transiger avec votre fournisseur d'accès web pour qu'il autorise le transfert de propriété en votre faveur. Vous serez alors pleinement responsable de la gestion des opérations de vos noms de domaine.

HAUT

Bilan de l'AGA 2013

Plus de 62 personnes se sont inscrites au congrès qui s'est tenu à Saint-Jean sur le Richelieu au début de juin. 32 organismes membres ont ainsi participé à l'AG annuelle.

Une proposition de modification du coût de la cotisation a été adoptée. La nouvelle formule ajoute un facteur de progressivité afin de fixer la cotisation entre 50$ et 100$, en proportion du montant des revenus totaux de l'organisme.

Félicitation à Mme Tremblay de l’Association bénévole Côte-de-Beaupré pour avoir remporté le prix de présence offert par la compagnie SOLPAK.  Elle a gagné ce réchaud mobile de grande capacité, installation mécanique comprise, sur un véhicule de livraison appartenant à l'organisme.

Claudette Coulombe (DG PRASAB), Mme Tremblay et M. Paradis (SOLPAK)De gauche à droite: Mme Claudette Coulombe d.g. du Regroupement des popotes roulantes, Mme Tremblay et M. Paradis représentant de SOLPAK.

HAUT

 
 
     
 

Vous recevez cette infolettre par courriel parce que vous y êtes abonné via le site du Regroupement des popotes roulantes...

Site du Regroupement | Modifier votre abonnement

 

1474 Fleury Est
Montréal (Qc) H2C1S1
1 877 277-2722
popotes.org